Commune à papillons

Des fleurs et des papillons, mais pas seulement...

Bon nombre d’espèces animales et végétales peuvent trouver un lieu de vie adapté à leurs besoins dans l'environnement bâti, à condition que les mesures d'entretien adéquates soient appliquées.

Dans les villes et villages, de nombreuses surfaces "vertes" sont entretenues par les communes: parcs, abords des écoles, bordures de route, cimetières, ronds-points, plates-bandes… Une gestion proche de la nature et un entretien différencié de ces zones créent des espaces de vie plus agréables pour la population et plus favorables à de nombreux animaux, dont les papillons. Ils permettent de compléter la palette des milieux naturels en zone agricole, parfois même de les remplacer.

 

A souligner: ce type d’entretien est bon pour le porte-monnaie des communes puisqu'il permet une économie substantielle de ressources à long terme.

 

Le milieu bâti, un "potentiel naturel" à développer

La Confédération l'a bien compris: un des dix objetifs de sa Stratégie biodiversité est de développer la diversité naturelle dans l‘espace urbain. Cela augmente la qualité de vie et contribue à la sensibilisation.

 

Cherchons communes à papillons

Pro Natura Fribourg poursuit son projet "Commune à papillons" afin d'encourager les communes dans la promotion de la biodiversité en zone villageoise et urbaine.

En collaboration avec les professionnels communaux, l'association évalue la gestion des espaces verts et propose un catalogue de mesures permettant d'obtenir 100 points au maximum. La commune décide ensuite ce qu'elle peut ou veut mettre en œuvre. Sur cette base, elle sera certifiée un, deux ou trois papillons selon les efforts fournis en faveur de la flore et de la faune.

 

Ce projet s'adresse à vous communes qui:

  • faites déjà un grand effort en faveur de la biodiversité et qui désirez le faire savoir
  • avez envie d'améliorer votre entretien en faveur de la faune et de la flore
  • souhaitez savoir si vous êtes déjà, sans le savoir, communes à papillons

et êtes prêtes à:

  • renoncer définititvement à l'utilisation des herbicides sur les routes, les chemins, les places et leurs abords (obligation légale)
  • éliminer systématiquement les plantes invasives de la Liste Noire et de la Watch List dans les plantations communales et renonceer à leur utilisation future
  • investir 500.- pour le conseil et la certification

N'hésitez pas à nous contacter pour un entretien sans engagement!