Cours d'eau © Pro Natura

Assainir définitivement la décharge de la Pila

04.03.2019

Le Conseil d'Etat a récemment présenté les 4 variantes pour l'assainissement du site contaminé de la Pila. Pro Natura Fribourg soutient fortement la variante 1 qui permet d'éliminer définitivement toute pollution au PCB. Les autres variantes présentent des risques environnementaux importants et pourraient nécessiter des interventions ultérieures très couteuses.

Des PCB hautement toxiques

Depuis plusieurs décennies, le site contaminé de la Pila déverse des PCB dans l'environnement, notamment dans le lit de la Sarine. Il s'agit de polluants très persistants, hautement toxiques pour les humains et les organismes vivants, et qui s'accumulent dans la chaine alimentaire. Afin de remédier à cette pollution, des études ont été réalisées et proposent 4 variantes d'assainissement allant de l'assainissement total à un prélèvement très partiel de la source de pollution.

Un assainissement total à privilégier

Pro Natura Fribourg privilégie fortement le choix de la variante 1 qui consiste à assainir totalement le site pollué. La variante 2 laisserait en place la zone basse de la décharge qui contribue à 10% des émissions de PCB dans la Sarine, alors que la variante 3, pire encore, n'évacuerait que 32% du PCB actuellement présent. La variante 4 n'est tout bonnement pas admissible légalement.

Risques environnementaux

Laisser une partie des PCB en place, comme le prévoient les variantes 2 ou 3 privilégiées par le Conseil d'Etat principalement pour des raisons économiques, présente un risque environnemental qui pourrait être élevé notamment lors de crues. Celles-ci sont d'ailleurs appelées à "devenir plus extrêmes au vu des conditions climatiques changeantes", selon l'expertise de l'OFEV. En outre, le bureau d'ingénieur relève que les résultats des investigations "sont entachés d'une incertitude qui peut être relativement grande", ces incertitudes étant éliminées par un assainissement total.

Des couts incontrôlés

Un assainissement partiel pourrait nécessiter ultérieurement de nouvelles interventions très couteuses. Le cout de l'assainissement total est certes plus élevé que les autres variantes, mais le problème serait réglé de façon définitive. Dans sa prise de position, l'OFEV confirme pouvoir subventionner à hauteur de 40% les couts de la variante 1 et relève qu'il est toujours préférable d'éliminer totalement des polluants du type PCB.

Pour toutes ces raisons, Pro Natura Fribourg incite vivement le Conseil d'Etat à retenir la variante 1 - élimination totale et définitive des PCB - pour le projet d'assainissement.

Luca Maillard
Chargé d'affaires
026 422 22 06


Cela pourrait aussi vous intéresser

Vanil Noir

Vous longez tranquillement le ruisseau de montagne,…

Réserve naturelle

Les marais de Guin

Cet ensemble marécageux, constitué de 6 sites et dont…

Réserve naturelle

La Monse

Quel plaisir de se promener en été sous l'allée…

Réserve naturelle