Loup © Sylvie Rotzetter

13 mesures urgentes dans le domaine de la protection de l’environnement et du patrimoine

09.09.2021

Le WWF Fribourg, Pro Fribourg, Pro Natura Fribourg, la Fondation suisse pour la protection et l'aménagement du paysage, l’Association transports et environnement (ATE), Kultur Natur Deutschfreiburg (KUND), BirdLife et le Centre ornithologique fribourgeois (COF) ont tenu aujourd’hui une conférence de presse afin de présenter, d’une part, le nouveau regroupement d’associations « ECOFORUM » et, d’autre part, leur manifeste contenant 13 mesures urgentes que l’Etat devra mettre en œuvre lors de la prochaine législature (2022-2026).

Nicole Camponovo, chargée d’affaires du WWF Fribourg et Franz-Sepp Stulz, président de KUND ont pris la parole en tant que représentants des huit organisations membres de l’Ecoforum.

Toutes les associations membres ont dû admettre que la marge de progression dans tous les domaines qui les concerne est dans le canton de Fribourg, beaucoup trop importante et que les exigences légales ne sont souvent pas respectées. Aussi, elles ont décidé de s’associer en un Ecoforum et ont rédigé un manifeste à l’intention des futur-e-s élu-e-s et des administrations cantonales et communales de Fribourg.

Ainsi, l’Ecoforum nouvellement fondé a immédiatement dressé une liste des mesures urgentes dans les domaines de la protection de la nature, de l’environnement, du paysage et du patrimoine bâti en demandant qu’elles soient réalisées par les autorités au plus tard à la fin de la prochaine législature (2026).

Pour ces treize mesures, le canton a une obligation légale et il n’a souvent pas respecté les délais pour leur mise en œuvre. Les raisons dues à ce retard sont souvent en lien à un manque cruel de ressources financières et humaines dans les services compétents.

Les mesures comportent une explication de la problématique, un descriptif de la situation dans le Canton de Fribourg, ainsi que les revendications de nos organisations. Ci-dessous un résumé de certaines mesures mentionnées dans notre manifeste.

  • Mesure 2 - Mettre en oeuvre les inventaires des biotopes et des sites marécageux protégés au niveau fédéral

Les cinq inventaires fédéraux des biotopes protégés, soit des prairies sèches, des haut- marais, des bas-marais, des zones alluviales, des sites de reproduction des batraciens, ainsi que l’inventaire fédéral des sites marécageux ont pour but de protéger les sites naturels les plus précieux de Suisse. Ces objets sont définis par la Confédération, cependant, la mise en oeuvre des mesures de protection et d’entretien des objets et, partant, la sauvegarde intacte et à long terme de ces derniers, relèvent de la compétence des cantons. Le Canton de Fribourg a pris un retard dramatique et selon un rapport de l’OFEV il n’y a qu’un très faible nombre d’objet dont la mise en oeuvre de la protection est achevée.

Nous demandons la protection des objets d’importance nationale en établissant au plus vite un plan de gestion, ainsi que la transmission du rapport adressé périodiquement à la Confédération.

  • Mesure 5 - Déterminer l’espace réservé aux eaux (ERE) de façon contraignante et assurer la surveillance de son respect

Les cantons sont tenus de déterminer l’espace nécessaire aux eaux superficielles d’ici à fin 2018. Le Canton de Fribourg a pris du retard dans la détermination de l’ERE. Les données pour tous les cours d’eau fribourgeois ont été mises à disposition des communes seulement ce printemps 2021. Néanmoins, pour que l’ERE soit contraignant, il faut l’inscrire dans le plan d’aménagement communal (PAL). Tant que l’ERE n’est pas repris dans les PAL des communes, les règles d’utilisation en lien avec l’agriculture ne seront pas contraignantes. Nous demandons que le Canton soutienne techniquement et financièrement les communes pour inscrire l’ERE dans tous les PAL et que les usages autorisés dans cet espace soient surveillés avec régularité.

  • Mesure 10 - Mettre en oeuvre le volet paysager de la LPNat aux niveaux communal et cantonal

La loi cantonale sur la protection de la nature et du paysage (LPNat) modifiée en 2014 confie aux autorités cantonales la tâche de fixer les lignes directrices en matière de protection, de gestion et d’aménagement des paysages, ainsi qu’aux communes de désigner dans leur plan d’aménagement local, les objets d’importance locale. Nous demandons à l’Etat que les dispositions légales de protection du paysage soient enfin mises en œuvre et que, avec le soutien financier et personnel de l'État, des zones de protection du paysage contraignantes pour les propriétaires fonciers soient créées.

  • Mesure 11 - Soutenir une culture du bâti de qualité - construire le patrimoine de demain

La perte de la qualité de notre environnement bâti, la banalisation des constructions nouvelles et la détérioration du tissu historique atteignent de manière dramatique le contexte dans lequel nous vivons. Nous attentons de L’État qu’il agisse au plus vite pour favoriser la culture du bâti et qu’il refuse les projets inadéquats, au niveau cantonal et communal.

  • Mesure 13 - Décréter un moratoire sur le développement des infrastructures routières

Nos autorités doivent faire preuve de courage et de vision. Elles doivent geler immédiatement tous les développements d'infrastructures routières et investir les sommes prévues pour celles-ci dans les mobilités partagées, actives et à faible impact carbone.

Cela pourrait aussi vous intéresser

Vanil Noir

Vous longez tranquillement le ruisseau de montagne,…

Réserve naturelle

Les marais de Guin

Cet ensemble marécageux, constitué de 6 sites et dont…

Réserve naturelle

Auried

Durant les soirées de printemps, les bords des étangs…

Réserve naturelle