Paysage de montagnes © Pro Natura

Opposition à la modification du plan d’aménagement local-PAL, secteur touristique du Vounetz

15.06.2020

Pro Natura Fribourg dépose une opposition contre la modification du PAL de Val de Charmey, secteur touristique du Vounetz. Pro Natura Fribourg demande des mesures cohérentes en matière de restriction du trafic et de protection des milieux naturels.

Cette modification vise à créer des zones spéciales de tourisme et de loisirs au Vounetz où devraient se développer de nombreuses activités pour les quatre saisons. Pro Natura Fribourg relève avec satisfaction la volonté de la commune de développer une offre touristique durable. Cependant, certains points doivent être améliorés pour réaliser cet objectif. Notre intervention vise à mieux protéger les milieux naturels qui seront soumis à une forte pression et à limiter l’impact de la mobilité motorisée.

La station avec ses nouveaux équipements devrait attirer un grand public. Pour la seule offre de VTT, Télécharmey estime amener 20’000 à 30’000 visiteurs supplémentaires par an. De plus, des comptages ont montré des affluences sur les routes alpestres de la zone touristique prévue de «10-16 véhicules par heure» pour des rencontres privées. Ces constats sont en l’état incompatible avec un tourisme doux, familial et durable. La télécabine doit constituer le moyen d’accès exclusif aux activités touristiques. Pro Natura Fribourg demande par conséquent que la route alpestre Reposoirs – Poyet Riond – Tissineva soit accessible aux seuls «ayants droit», c’est à dire aux propriétaires et exploitants. L’autre accès est la route du Ganet qui nous conduit à la station intermédiaire de la télécabine et au Parc Aventure. L’interdiction est existante, mais non légalisée. De plus, les parkings des Frasses et Creux Derrière incitent à s’y rendre en voiture alors que l’on peut le faire en télécabine. Là-aussi, Pro Natura Fribourg exige des mesures plus fortes en cohérence avec l’objectif de mobilité douce affiché par la commune.

En considérant les offres touristiques prévues, il s’ensuivra une pression très forte sur les milieux naturels. La commune a prévu des mesures de compensation. La première prévoit une zone de tranquillité dans la forêt des Reposoirs. Nous demandons que l’on mette en place des mesures d’accompagnement: outre une signalétique ad hoc, l’information au public et la surveillance des lieux doit être assurée par des rangers comme c’est le cas à la Berra. Nous regrettons que l’on ne profite pas de l’occasion de faire de cette forêt une réserve forestière. Le canton ne compte que 2,2 % de réserve (2018) alors que l’objectif visé par la Confédération est de 10 % pour 2030. La commune se contente de mettre en réserve forestière 14,4 ha dans la zone alluviale de Plan Paccot. Ce secteur étant défini comme sensible par le rapport d’impact, le sentier à raquettes prévu et qui longe la forêt doit voir son tracé modifié. En hiver, la fuite des animaux apeurés pouvant se solder «par la mort», Pro Natura Fribourg s’inquiète de voir la commune ne pas prendre en compte les conclusions des études qu’elle a elle-même mandatées. Finalement, Pro Natura Fribourg rappelle que la mise sous protection de trois biotopes d’importance locale ne peut être considérée comme une mesure de compensation, l’inventaire d’importance locale étant une obligation légale.

José Collaud
Chargé d’affaires

@email
026 422 22 06


Cela pourrait aussi vous intéresser

Vanil Noir

Vous longez tranquillement le ruisseau de montagne,…

Réserve naturelle

Les marais de Guin

Cet ensemble marécageux, constitué de 6 sites et dont…

Réserve naturelle

Auried

Durant les soirées de printemps, les bords des étangs…

Réserve naturelle