Les plans d'eau des Overesses vus du ciel © ADB / Jean-Bernard Bapst

Réserve naturelle des Overesses

La végétation et les plans d’eau de la réserve des Overesses cachent une grande diversité. Pour la préserver, d'importants travaux ont été réalisés en 2016.

L’atmosphère paisible de cette ancienne gravière située à Villarepos attire un grand nombre d'espèces animales. Les boisements sont appréciés par de nombreux oiseaux et le Chevreuil ou encore l’Hermine peuvent être aperçus dans les prairies bordant la réserve. En tant que milieu humide, le site revêt une grande importance pour les amphibiens. Le Sonneur à ventre jaune, mais aussi le Triton alpestre, le Triton palmé, le Crapaud calamite et d‘autres espèces viennent s‘y reproduire chaque printemps, tout comme l'inoffensive Couleuvre à collier.

Un boisement alluvial rare

Les infiltrations du ruisseau parcourant le terrain rendent le sol particulièrement humide à l'est de la réserve. Le sol spongieux et gorgé d'eau a favorisé la croissance de nombreux Aulnes noirs, caractéristiques de ce type de milieu. Bien que devenues rares en Suisse, les aulnaies noires recèlent cependant une richesse biologique exceptionnelle.

Une revitalisation nécessaire

Le sol plus sec du reste de la réserve est parsemé de plusieurs plans d'eau de tailles variées. Ceux-ci sont cependant menacés par la croissance de la végétation aquatique et le dépôt de sédiments qui conduisent progressivement à leur comblement. Sans intervention, ces petits étangs disparaîtraient, et avec eux l’habitat des espèces venant se reproduire sur le site.

D’importants travaux de valorisation ont été réalisés dès l'automne 2016. Ils ont consisté notamment à revitaliser les plans d'eau existants et à créer de nouveaux étangs qui peuvent être mis en eau de façon temporaire, ce qui facilite leur entretien. L’embuissonnement menaçait également l’aulnaie noire qui a bénéficié d’un éclaircissement. L’opération de revitalisation peut être considérée comme réussie; plusieurs espèces rares - Loriot d'Europe, Chevalier cul-blanc et Sonneur à ventre jaune - sont de retour!

Ancienne gravière, avec étangs permanents et temporaires, prairie à grande laîche, haie, prairies fleuries et aulnaie noire (boisement humide). Zone de reproduction d'amphibiens et habitat de divers oiseaux, mammifères et de l'inoffensive Couleuvre à collier.


Merci de ne jamais lâcher des poissons dans ces étangs, afin de protéger les amphibiens. Il est en effet interdit de lâcher toute espèce de poissons ou autres animaux dans la nature.


La réserve naturelle est le sujet de la série d'été du quotidien La Liberté du 18 juillet 2017. L'article et la vidéo réalisés à cette occasion sont visibles ci-dessous:



Plans d'eau avant la revitalisation @ Luca Maillard
Plans d'eau avant la revitalisation @ Sylvie Rotzetter
La revitalisation a notamment permis de recreuser les plans d'eau atterris, afin de favoriser la reproduction de certaines espèces d'amphibiens (image de droite).
A propos de la réserve
Pro Natura est propriétaire de la réserve naturelle.
Accès
Cette réserve naturelle n’est malheureusement pas aménagée pour l’accueil des visiteurs (pas de parking, ni de chemins).